Victor

Les traits distinctifs d'un pogona

Pouvez-vous imaginer avoir un petit dragon comme animal de compagnie ? Avec un pogona, c'est vraiment ce que l'on ressent. Ce reptile à apprivoiser est un excellent choix pour ceux qui aiment les animaux exotiques. Mais est-ce que quelqu'un a la capacité de s'occuper d'un pogona ? Dans cet article, nous explorons les principales caractéristiques de cet animal afin que vous puissiez savoir s'il est l'animal de compagnie idéal pour votre routine.

Comportement du dragon barbu

Le pogona est un animal de compagnie unique. Souvent, avoir un reptile signifie laisser l'animal dans le terrarium et avoir rarement des interactions. Cependant, avec le dragon barbu, c'est différent. Cet animal de compagnie est très sociable et s'habitue rapidement à la manipulation, se rapportant facilement à ses propriétaires et même à des étrangers. Suivez toute l'explication sur les pogonas. Dans l'ensemble, le pogona est très calme et a peu de mouvement. Sachant cela, il est recommandé de le laisser en dehors du terrarium pour favoriser la sociabilité.

Taille du pogona

Un pogona adulte peut atteindre 60 centimètres de long avec sa queue, et la taille la plus fréquente en captivité se situe entre 40 et 50 centimètres. Comparé aux autres lézards, le dragon barbu est considéré comme un animal de taille moyenne. À 18 mois, le pogona est déjà considéré comme un adulte et atteint sa maturité. Le poids de cet animal peut beaucoup varier selon le sexe, mais la moyenne constatée se situe entre 280 et 510 grammes.

Terrarium

Il est essentiel de préparer un terrarium complet pour avoir un pogona en bonne santé. Les questions telles que la taille, la température et les accessoires sont très importantes pour assurer une bonne qualité de vie et ne pas stresser l'animal. L'idée est d'imiter un désert à l'intérieur d'un espace clos. Étant donné que le dragon barbu peut atteindre deux pieds, envisagez d'acheter un terrarium offrant suffisamment d'espace pour cette proportion. Un autre détail est la circulation de l'air, de sorte que l'habitat du pogona ne peut pas être complètement clôturé.

Profiter de vos chats, quels que soient les comportements qu’ils présentent

Dans plusieurs civilisations du monde, avoir un animal de compagnie est légal et est surtout très agréable pour ceux qui s’y adonnent. Comme animal domestique, de nos jours les plus convoités sont les chiens et surtout les chats. Les avoirs obligent les tuteurs à y prendre soin. N’étant pas vétérinaire, il arrive par moment de paniquer lorsque votre chat présente des comportements qui peuvent être jugés douteux. Quels sont les comportements et comment s’y prendre. L’article ici présent donne plus de précisions.

Les caractères d’un chat pouvant être qualifié de bizarre

Il ne s’agit pas des choses extraordinaires, juste des comportements contraires à celui qu’on attend d’un chat dit normal. Pour la plupart du temps, on dira que votre chat est lunatique ou maniaque. Pour savoir avec précision les multiples attitudes qui sont rangées dans cette catégorie, le mieux à faire est de se rendre sur ce site internet pour élucider vos diverses préoccupations concernant les comportements étranges chez les chats.

Aptitudes récurrentes qualifiées de bizarres chez les chats et solution adéquate

La plupart du temps, lorsque votre animal de compagnie est qualifié de lunatique, maniaque ou bizarre, les comportements ci-dessous sont remarquables. Il s’agit d’un chat qui miaule de façon sempiternelle, un chat qui lèche à tout bout de champ, un chat capricieux et qui griffe de façon récurrente. En ce qui concerne un chat qui miaule de façon sempiternelle, le mieux à faire est d’essayer d’interpréter le message que véhicule le chat. Essayez alors à la suite de cette attention que vous portez à son message de lui donner des croquettes et des pâtées ou de l’eau. Passer cette étape si cela perdure alors, considérez que votre chat est peut-être bavard, ou qu’il manque quelque chose au plat que vous lui avez donné, ou carrément qu’il ait envie de jouer ou d’avoir des câlins. Enfin, il peut passer par ce canal pour exprimer son désir de rencontrer un autre animal ou pour vous faire comprendre qu’il ne se sent pas bien.

L’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur le dogue argentin

Depuis des centaines d’années, il est assez fréquent de voir les humains cohabiter avec les animaux. Ces derniers sont alors utilisés à diverses fins. Ils peuvent servir pour la nourriture, la chasse, la sécurité, ou encore comme animal de compagnie.

Parmi ces animaux, l’un des plus populaires est le chien. Il en existe plusieurs races dont l’une d’elles est le dogue argentin. Cet article aura donc pour  but de voir découvrir cette race de chien.

Qu’est-ce que le dogue argentin ?

Encore appelé Dogo Argentino, le dogue argentin a, comme son nom l’indique, des origines argentines. Il doit son apparition à un éleveur du nom d’Antonio Norez Martinez. L’objectif de ce dernier était alors de donner naissance à un chien solide et athlétique, et pouvant faire face aux pumas et aux sangliers.

Vous pouvez d’ailleurs aller sur le lien Secrets de chien - Le site du Dogue Argentin pour en savoir plus sur cet animal. Autrement, vous pouvez déjà retenir qu’il s’agit d’un chien tout à fait aimable, solide et qui sait s’imposer. Il a tout pour remplir les fonctions de chien de compagnie ou de chien de garde.

Certes il a une apparence assez intimidante, dû probablement au fait qu’il ait été conçu à partir de plusieurs espèces de chiens de combat. Cependant, il peut, néanmoins et sans problème, devenir membre d’une famille.

Caractéristiques physiques du dogue argentin

Il s’agit, en effet, d’un chien puissant doté de poils courts et de couleur blanche. Il appartient à la catégorie des grands chiens, il a une morphologie harmonieuse, et un corps athlétique et musculeux. Ses pattes sont puissantes et il est doté d’une longue queue épaisse.

Sa tête a une apparence assez spéciale où on retrouve des yeux foncés ou de couleur noisette et plutôt espacés. Les oreilles sont également assez espacées, situées en hauteur de la tête, et, à moins d’être coupées, retombent sur les côtés. Par ailleurs, il est doté d’une mâchoire forte et de forme convexe. Enfin, les dernières caractéristiques évoquées ici se présentent comme suit :

  • poids : idéalement, il est de 45kg ;
  • taille : approximativement 65 cm ;
  • poils : court et lisse.

Le lémurien : que faut-il savoir de cette espèce emblématique de Madagascar ?

Les animaux sont des êtres organisés, doués de sensibilité et de mouvement. Ils sont reproductibles au sein de leur espèce. Toutefois, on retrouve plusieurs types d'animaux dont le lémurien. Allons à la découverte de ces animaux.

Zoom sur les différentes races de lémurien

Les lémuriens sont de la famille des mammifères primates arboricoles. Ils présentent de nombreuses ressemblances avec les singes. Autrement dit, le lémurien est un singe atypique. Cet animal est uniquement observable au Madagascar et précisément sur la grande île. En effet, les lémuriens sont des singes endémiques de Madagascar, représentés comme les ancêtres des singes. Il existe plus de cent espèces de lémuriens parmi lesquelles vous pouvez rencontrer les célèbres makis catta. Ceux-ci sont les plus populaires, reconnus par leur miaulement et ronronnement semblables à ceux du chat, et leur queue en anneaux noir et blanc. Les lémuriens danseurs appelés sifakas sont reconnus grâce à leur épais pelage qui varie du blanc au noir avec leur longue queue. Vous pouvez aussi rencontrer les lémuriens nocturnes ou le aye-aye, les nouvelles espèces de nos jours appelées les lémuriens nains d’Ankarana et beaucoup d'autres. Notez que les lémuriens existent en plusieurs espèces selon une manière de vivre propre à eux.

Le mode de vie des lémuriens

Ces animaux peuvent être retrouvés dans les parcs nationaux, les réserves naturelles, la forêt tropicale ou dans leur habitat. Ils sont très intelligents et très à l’aise avec les humains. Le lémurien aime se loger sur vos épaules lors de vos promenades en forêt. Certains lémuriens vivent dans les arbres et se déplacent uniquement sur deux pattes par grands bonds latéraux. Tout comme les singes, les lémuriens peuvent venir rapidement vers vous durant vos sorties en forêt pour quémander une banane. Ils sont très bruyants, sociables et peu farouches.

Faire le bain à son chien : les raisons

Vous le faites si bien déjà et vous voulez davantage le réussir. Certes, faire le bain à son chien se révèle une tâche très amusante, mais très complexe. Comment laver votre chien ou votre animal domestique? Quelles sont les techniques à adopter pour un bain professionnel? C’est l’occasion de le découvrir dans cet article conçu pour vous aider.

Pourquoi faire un bain à votre chien ?

Tout comme l’être humain, le chien a besoin d’un soin particulier. Pour en connaître les raisons, vous pouvez le voir ici. Il est un animal de compagnie pour l’homme et pourrait bénéficier de certains soins ou privilèges. Certains propriétaires vont jusqu’à coudre des habits pour leur chien. Ils sont même parfois tentés d’aménager une chambre personnelle pour le chien. Car, plus qu’un animal domestique, le chien est considéré comme un gardien et un messager de maison. Par conséquent, le moindre soin que vous puissiez lui faire, c’est le bain afin de donner à votre chien une beauté enviée. Quand bien même le bain de votre animal demeure une nécessité, il est en même temps un travail qui exige beaucoup de professionnalisme et de souplesse.

Comment réussir le bain de son chien ?

Profitez de l’occasion pour palper et vérifier l’état de ses oreilles, de ses poils, de ses yeux, de sa gueule, sa truffe, etc. Pendant cette inspection, vérifiez si votre animal n’a pas des parasites dans les oreilles ou au niveau du cou. Pour le bain proprement dit, quand il s’agit par exemple d’un chien à poils longs, démêlez à sec une partie des nœuds avec le Demelex. Ensuite, mouillez abondamment votre chien avec de l'eau tiède. Appliquez le shampoing pour chien et massez la fourrure en commençant par l'encolure et en descendant sur l’arrière de l'animal. Poursuivez le bain par la tête en prenant soin d'éviter les yeux, l'intérieur des oreilles, la truffe, la gueule, etc.